Le Verger Éditeur

Éditeur humaniste depuis 1988

Accueil > Auteurs > Paul Christophe Abel

Paul Christophe Abel

jeudi 20 novembre 2014

Paul-Christophe Abel est formateur et diplômé d’éthique ; c’est aussi un passionné de littérature et d’art.

Il est l’auteur de deux fresques historiques, le Légionnaire de Lata Petra et Vénus en Révolution.

Messages

  • Je viens de terminer Vénus en révolution et je dois dire que j’ai beaucoup aimé ce bouquin ! Tout d’abord parce qu’il traite d’un sujet qui, effectivement, est rarement à l’ordre du jour dans les cours d’histoire. La révolte des humbles, des petits, des sans-grade, comme disait l’autre, ça n’intéresse personne, croit-on dans les milieux bien informés. Or les jacqueries qui ont parsemé l’histoire européenne étaient toutes l’expression d’un sentiment qui de nos jours encore, fort malheureusement, est répandu chez les "petites gens", celui de l’injustice faite à ceux qui travaillent pour le bien-être et l’enrichissement des autres. Ce qui m’a plu, ensuite, dans ce livre, c’est le traitement des personnages qui, tous, prennent corps sous nos yeux : vivants, en chair et en os, avec leurs travers et leurs qualités, leurs doutes et leurs héroïsmes. La somme de documentation nécessaire à l’écriture d’un tel bouquin est impressionnante, et on comprend qu’il a fallu un certain temps pour l’écrire, nous qui l’attendions depuis un moment, nous ne sommes pas déçus. Et puis enfin, et je crois que c’est le principal, l’écriture est superbe. Souci du détail dans les descriptions comme dans les dialogues, phrases ciselées en fonction de l’émotion à faire passer, richesse du vocabulaire, variété des expressions, bref tout ce qui fait qu’un bouquin se démarque profondément des autres et soit une œuvre d’envergure. Le roman dépasse le stade de la distraction et accède à celui de la réflexion : sur la vie, sur l’art, sur la politique, sur l’amour, sur la violence. Tout cela donne un plaisir de lecture assez rare dans la littérature contemporaine. Paradoxalement il semblerait que la richesse du français, loin de reposer sur les innovations modernes (qui laissent tomber des pans entiers de vocabulaire prétendument désuet), doive sa palette incroyable aux mots anciens, nullement obsolètes, et à leur réemploi dans des textes qui les mettent en valeur. Paul, je n’ai qu’un mot à dire : salut l’artiste !

    • respectons et occupons nous aussi de nos concitoyens précaires, de celles et de ceux qui sont au bord du chemin , des sans grade , de plus en plus nombreux , qui n’ont plus d’espoir et d’esperance, c’est une démarche humaniste et citoyenne pour recréer du lien social , merci Paul Christophe Abel de tes éminentes réflexions !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message

Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.